Noël au Japon ? Summum du drôle

Quand on part au Japon pour les vacances de Noël, on est tout content hein bien sûr, mais dans le fond fond de son petit coeur on a un petit pincement. Je ne crois pas au père Noël depuis un certain temps mais cette atmosphère un peu frénétique, les belles décorations, la maison (je veux dire le mini appartement) prend des airs de petit cocon kitsch plein de rouge, doré, petits animaux et bougies, le vin chaud (au Danemark, dans mon pays, il y a 1/3 de vodka dans le vin chaud CQFD), quand même, tout cela rend les longs mois d’hiver bien sympathiques.

Je pars donc toute contente avec ma grosse valise en me disant : « Noël risque de me manquer… ».

Bon alors, j’annonce, pas de problèmes de ce côté là !
J’avais peur de manquer de kitsch ? Pffffff, j’ai trouvé les pluuuus forts !

Déjà, il y a 10 ans j’avais passé un soir de Noël dans un karaoké en Chine, et au micro, quelqu’un nous avait remercié mes amis et moi attablés (seuls européens de la salle) d’avoir inventé Noël. Mais avec plaisir voyons, un jour un vieux mec bourré barbu s’est habillé en rouge, a volé les jouets de ses gosses pour les offrir aux enfants du voisin et BAM Santa Clauss était née.

Donc revenons au Japon. Des superbes décorations ornent toutes les vitrines et surtout tous les jours qui précédent le 24, beaucoup dans la rue se promènent déguisés en père Noël, beaucoup de femmes en mère Noël très court vêtue (à croire que le déguisement vient d’un sex shop), ou en vache de Noël (pourquoi pas, on ne juge pas !). Je vois passer 20 pères Noël avec un masque de cheval sur des motos.


En marchant dans la rue, je découvre également beaucoup de publicités de la chaîne KFC (la chaîne de fast food Kentucky Fried Chicken pour les non initiés). OK jusque là rien d’anormal dans une grand ville comme Tokyo. En y regardant de plus près, ces publicités utilisent vraiment beaucoup les codes de Noël, le rouge, des gens ravis en train d’ouvrir leur boite de chicken wings. Bon OK, c’est normal, dans la publicité on montre des gens très contents lorsqu’ils consomment les produits de la marque. Mon incroyable esprit d’analyse en reste là pour le moment… Vous sentez ce suspens qui s’installe ? Intenable !

Me voici donc le matin du 24 décembre, et là je découvre l’ambiance.
Je découvre que KFC a tout compris et a réussi à truster Noël au Japon ! Le lobbying du poulet en batteries a de longues années prospères devant lui.
En effet, KFC a trouvé une façon fantastique d’entrer dans la vie quotidienne des japonais : il y a des stands KFC partout dans la rue dans les quartiers très fréquentés ! Avec des hauts parleurs qui hurlent : « Venez déguster le poulet frit de Noël !! » (ceci est une approximation de la traduction des cris entendus). Donc forcément les Japonais pensent que Noël, c’est être déguisé en mangeant du KFC. Toute la journée, je vois des gens faire la queue devant les stands : des familles, des hommes et des femmes en tenue de travail, en costard. Tout le monde se rue pour avoir droit à son poulet frit de Noël, parce que c’est la « tradition », parce que tout le monde le sait, c’est ça Noël. Incroyable !

IMG_6834 - copie

Je ne veux pas déroger à la tradition, alors ce jour là, moi-aussi j’aurai droit à mon poulet. Dans la queue, j’ai droit à de nombreux regards de connivence et de sympathies.

Il aura fallu que j’aille jusqu’à Tokyo pour goûter mon premier KFC.

IMG_6994 - copie

#pouletfritdenoel
#tradition
#tastyfrenchfood

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s